Route de château

CHATEAU DE OLITE

La silhouette svelte et harmonieuse de son château-palace domine Olite, petite ville placée dans le centre géographique de la Navarre, à 38 kilomètres du nord de nôtre Gîte Rural et à 42 kilomètres du sud de Pampelune. Siège réelle pendant le Moyenne Âge, les gros mûrs et les tours crénelés du palace logèrent aux rois et princesses.

Le climat méditerranéen a fait aussi d’Olite la capitale du vin. Approchez-vous à ses caves et savourez ses vins.

Visiter le château et les environs, des églises, des rues, des bistrots, des coins, des façades avec ses blasonner.

Laissez-vous guider et tout l’ensemble vous déplacera à une époque de tournois, rois et princesses, magiciens et troubadours, nobles et demoiselles, fauconniers et archers, qui arrivent à la ville chaque mois d’août pour célébrer les Fêtes Médiévaux.

Une des sièges des Rois de la Navarre, est le château de caractère de la cour et militaire, construit dès du règne de Charles III, Le Noble dans le siècle XV, et utilisé comme siège de la Cour de la Navarre ; il est érigé sur l’ancien palace, transformé actuellement en Parador de Tourisme.

 

SOS DEL REY CATOLICO

Il est placé à 80 kilomètres de notre Gîte Rural. Son visite est obligatoire.

Village de 800 habitants, un de plus beau et dès 1968 déclaré Ensemble Historico-Artistique et Bien d’Intérêt Culturel.
Sur une élévation de la Sierra de la Peña se redresse la Villa de Sos del Rey Católico, tête du canton des Altas Cinco Villas.
Érigée sur une colline de laquelle sortent deux promontoires naturelles, où sont placés le Château et le palace de Sada, elle conserve ses caractéristiques d’échauguette frontière entre les Royaumes de la Navarre et d’Aragon.


Ses maisons de pierre, auvents, entrées avec voussoirs et blasons, fenêtres gothique et de la Renaissance, ses rues étroites avec ancien pavement sont des éléments qui se fondent pour créer un harmonieux monument.
Presque toutes les entrées de la Ville conservent les anciennes portes de la muraille. La principale est appelée porte de Saragosse, où commence la rue principale de la Ville, appelée Fernand le Catholique, qui suit le sommet naturel, et sur laquelle se joignent les rues secondaires, en descente vers les anciennes portes.


Dans l’intérieur, se promenant pour la rue Fernand le Catholique, vous pouvez admirer les maisons de pierre de stalles et maçonnerie, maisons et palaces blasonnés des siècles XV et XVI, et ses caractéristiques rues pavées.
L’intense histoire de Sos, nous a laissé comme héritage l’un des plus beaux et représentatifs ensembles monumentales aragonais.
Il est obligatoire de profiter l’opportunité qu’offre la route qui fait le tour complet de la ville, pour admirer la totalité de la muraille, et les portes avec ses arcs, qui donnent une note pittoresque à ses septes entrées avec lequel compte l’ensemble médiévale.

 

Plus d’information sur www.sosdelreycatolico.com

UNCASTILLO

Très prés de Sos del Rey Católico, autre ville plein de monument: un joyau médiévaux, d’origine militaire.
Le premier contact avec Uncastillo rarement déçoit. Peu importe que vous arrivez à lui depuis les routes accidentées du nord, ou depuis les rues de la plaine du sud, la sensation est tout le temps le même : cette ville est tellement belle, tellement authentique pour passer inaperçue.


D’ici le visiteur pourra découvrir tous les trésors d’Uncastillo : son imposante forteresse, ses six églises romans, ses maisons seigneuriales du siècle XVI, son quartier juif et son site romain. Donc venir à visiter cette village doit être un rendez-vous obligatoire dans vos plans.


L’histoire d’Uncastillo n’est pas très loin d’autres bourgs castillans. Là-bas il y eu des batailles -premiers contre des musulmans, et après contres les voisins navarrais-, paix et après gloire, beaucoup de gloire. Celui-ci est arrivé dans le siècle XII et a semé d’art romain ce carrefour dans lequel les rivières Riguel et Cadenas se tendent la main.
Le bienveillant pas du temps s’est chargé du reste et a favorisé qu’Uncastillo, à ce jour, arbore des ruelles, palaces et temples –jusqu’à six- avec la même splendeur que dans le Moyenne Âge.


Plus qu’un ensemble de monuments, la ville est un monument en elle-même dans lesquels les coins avec tradition, les fenêtres géminées et la mystérieuse iconographie roman sont la norme. Sert d’exemple le portique de l’église de Santa María la Mayor, temple mère et porte-drapeau d’un de plus grands trésors du village.

Plus d’information surwww.uncastillo.es

LE CHATEAU DE JAVIER

Le Château de Javier se hausse sur un rocher aux proximités de la localité du même nom, dans la province de Navarre, limitrophe avec celle de Saragosse.

Ce château fut construit au Xème siècle, réformé au XIIème siècle, et au XIIIème siècle, aux alentours des années 1300, y postérieurement au XVème siècle. En 1516 il fut partiellement détruit sous les ordres du Cardinal Cisneros, à cause des continuelles rebellions qui se succédèrent.

En 1223 il appartenait au Roi d´Aragon et en 1236, il passa aux mains du Roi de Navarre. Au XVIème siècle el fut propriété du père du Saint, San Francisco Javier, et Dans ce château, naissait le propre San Francisco Javier, cofondateur, avec San Ignacio de Loyola, de la Compagnie de Jésus.

Javier est une zone très fréquentée car elle se trouve très proche de la Route Jacobea. La tradition d¨ héberger les pèlerins remonte à plusieurs siècles en arrière, car les Seigneurs des châteaux hébergeaient les pèlerins du Camino de Santiago. Actuellement, au mois de mars se célèbrent ce que l´on nomme “Javieradas », qui sont des pérégrinations que se font jusqu´à cette localité Navarre. Ici viennent des personnes de tous les âges, de toutes parts de la géographie, à travers chemins et routes qui prolifèrent de façon notable dans cette zona péninsulaire.

Le château de Javier est l¨un des châteaux qui conserve presque complètes ses défenses et toutes les structures qui le composent, comme ses embrasures et ses archers.
On y accède par un pont levis, d´où on passe à un patio défendu par la Tour du Crist et on entre au château par une porte défendue par des mâchicoulis. La partie avant a une forme irrégulière. A la partie arrière se trouve la cave et le grenier. La nouvelle partie était la résidence des Seigneurs.

A un angle de l´intérieur du château, il y a une basilique. Cette église de style néo roman fut construite avec la même pierre qui s´utilisa pour bâtir le château. Le château de Javier est un entraimé architectonique construit en pierre parfaitement taillée, posée et unie, pour donner une sensation de structure de fer, compacte. En tres bon état de conservation.

En 1901 il fut restauré par les Ducs de Villahermoso, et reconverti en Maison- Musée de San Francisco Javier. On peut y voir la chambre de San Francisco Javier. Elle est propriété de la Compagnie de Jésus, et se destine à des usages touristiques.

On peut la visiter tous les jours. Plus d´info au Tf : 948 884 024.

Fut déclaré bien d´intérêt culturel par Décret Foral du 2 février de 1994. Sous la Protection de la Déclaration Générique du Décret du 22 avril de 1949, et la loi 16/1985 sur le Patrimoine Historique Espagnol.